Les troubles de l’articulation chez l’enfant : ce qu’il faut savoir

Lorsque nos enfants commencent à prononcer leurs premiers mots, on s’extasie de les entendre s’exprimer et étendre si rapidement leur vocabulaire. Au début de l’apprentissage du langage, il peut arriver qu’ils articulent mal et aient tendance à écorcher les mots. Ce « parler bébé » nous émeut, on s’amuse des erreurs de prononciation de nos bambins et on trouve même cela normal. Mais si c’est en effet mignon à 2 ans, ça le devient tout de même moins à 4-5 ans, car on s’attend à ce qu’à cet âge, l’enfant sache parfaitement s’exprimer. Naturellement, les parents se posent alors des questions : comment identifier un trouble de l’articulation ? Quand fait-il partie d’une phase normale d’apprentissage et quand doit-on s’inquiéter ? Comment aider un enfant à mieux articuler ? Voici quelques réponses, par Patricia Vilfeu, orthophoniste, pour Touk Touk Magazine.

Les différents types de troubles de l’articulation

On parle de trouble d’articulation lorsque l’enfant éprouve des difficultés à produire correctement, d’un point de vue moteur, un ou plusieurs sons de sa langue maternelle, à un âge où il devrait en être capable. Un trouble articulatoire est une erreur permanente et systématique dans la production des sons (appelés phonèmes). Il est caractérisé par des substitutions, des omissions, des additions ou des distorsions de sons. Autrement dit, soit le son est absent du langage de l’enfant, soit il est présent mais déformé par une mauvaise habitude musculaire générant un son à la place d’un autre.

  • Lorsque le son est absent : il peut l’être dans n’importe quelle position dans le mot. Prenons par exemple, le son R (qui est le dernier phonème acquis en français) : il peut être élidé en début de mot, par exemple « la oute » pour la route ; en milieu de mot, par exemple le « fomage » pour le fromage ; ou en fin de mot, par exemple « la voitu » pour la voiture.
  • Lorsque le son est déformé : le son existe mais il est altéré par les organes phonateurs de la parole qui se positionnent mal, comme la langue ou les lèvres.

Il s’agit alors de troubles appelés sigmatismes. Il en existe 2 sortes :

Le sigmatisme interdental

Il est plus communément appelé zézaiement. C’est la projection de la langue en avant, ou l’interposition de la pointe de la langue entre les incisives. Cela va affecter les sons S, Z, CH, J et parfois T et D, ce qui peut donner des déformations du type « z’ai tout manzé le socolat ! ».

Le sigmatisme latéral

Il est aussi appelé schlintement. C’est lorsqu’un des côtés de la langue et la pointe de la langue viennent se coller au palais, formant ainsi un couloir d’air de l’autre côté de la bouche et affectant les sons S, Z, CH et J. Cela donne un effet « mouillé » aux sons qui seront parfois substitués, comme par exemple « chalut, cha va ? »

Découvrez l'Univers Touk Touk

Touk Touk présente une diversité de contenus ludo-éducatifs pour vos enfants : explorez tous nos magazines, kits d’activités et podcasts.

Quelles peuvent être les causes d’un trouble articulatoire ?

Dans la majorité des cas, ces troubles sont purement fonctionnels et bénins. Si le sigmatisme est isolé, il n’aura aucune conséquence sur la suite du développement de la parole et du langage (oral ou écrit). Il peut parfois être associé à des troubles relationnels mineurs et/ou à une immaturité affective. La succion prolongée du pouce ou de la tétine peut également avoir une incidence sur le trouble, en entretenant la mauvaise position de la langue. Cela peut également avoir une incidence sur l’articulé dentaire, pouvant créer une béance (un espace) entre les maxillaires, ou une protrusion (les dents en avant), et de ce fait conduire à un traitement orthodontique. N’hésitez pas à aider et encourager votre enfant à passer du biberon à la tasse, et de se libérer de la tétine ou du pouce en le responsabilisant affectueusement.

Troubles de l’articulation : quand faut-il s’inquiéter ?

Si les difficultés articulatoires de votre enfant persistent en cours de Moyenne Section de Maternelle (vers 4-5 ans), il est probable qu’il ait besoin d’aide pour améliorer son expression orale. N’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste du langage (orthophoniste, logopédiste, logopède) pour éventuellement réaliser un bilan orthophonique.

Le développement du langage est une étape essentielle pour les enfants. Il est important de leur lire des histoires, avec un vocabulaire riche et varié. Le magazine Touk Touk est conçu en partenariat avec des enseignants et orthophonistes, pour des contenus ludiques et pédagogiques sur les thèmes du voyage et de l’écologie. Abonnez-vous pour recevoir votre magazine toute l’année !

Patricia Vilfeu, orthophoniste

Partagez cet article :

Abonnez-vous !

La newsletter de Touk Touk

Inscrivez-vous à la newsletter, vous serez les premiers au courant des promotions et nouveautés !