Voyager avec des Enfants en Bas-Âge… Ou l’Art de la Patience !

Vous comptez voyager avec vos enfants en bas âge ? Comment faire pour que les trajets en voiture, en avion ou en train ne tournent pas au cauchemar ? Touk Touk vous donne quelques petits conseils et astuces… avec humour !

Voyager avec un enfant en bas âge

Un long trajet, sur la route des vacances

« Maman, quand est-ce qu’on arriiiiiive ? » Voilà LA question, celle qui tend tous les parents, surtout quand elle est posée 12 minutes après le départ, puis précisément toutes les 5 minutes pendant les longues heures de trajet qui nous emmènent en vacances.

Alors oui, la tentation est grande d’installer une petite tablette devant les yeux de nos chérubins avec un, deux ou même dix dessins animés. Tant qu’on est tranquille et qu’on peut souffler un peu ! Car rappelons que ce sont aussi les vacances de papa et maman ! Mais voilà, avant 4 ans, on sait que les écrans ne sont pas du tout conseillés (oui on le sait, soyons honnêtes…) Même quand on craque et qu’on lâche notre iPhone 10 à notre enfant de 2 ans, qui risque de le faire tomber dans sa compote, on se rend compte que les tout-petits ne restent pas longtemps concentrés (et silencieux) devant un écran. Alors on fait quoi ? On annule les vacances ? Ah ça non ! Car on a envie de partir au bout du monde ou au bord de la mer chez Mamie. Il faut donc s’organiser et prévoir (oui, il y aura un peu de charge mentale supplémentaire) de quoi occuper et divertir notre enfant pendant ces heures de voyage.

Découvrez l'Univers Touk Touk

Touk Touk présente une diversité de contenus ludo-éducatifs pour vos enfants : explorez tous nos magazines, kits d’activités et podcasts.

Des petits jeux faciles à improviser en voiture, dans un train, ou en avion

D’abord, on peut chercher à l’avance tous les petits jeux qu’on peut faire avec lui dans une voiture, un train ou un avion. « Le 1er qui voit une voiture rouge a gagné ! » et on enchaîne sur toutes les couleurs que l’on connaît (ou pas), ce qui est susceptible de l’occuper une petite demi-heure ! Ensuite, on peut jouer à « Choisis un animal » : en essayant de choisir une salamandre géante ou un requin-lutin, on a des chances de faire chercher longtemps notre bout de chou…

Faire plaisir en cas de petit creux

Ces devinettes vont sûrement lui ouvrir l’appétit. Il est temps de prendre un petit en-cas. Alors là, on a en magasin tout ce qu’il aime : c’est parti pour les chips, les gâteaux, les bonbons, les compotes… On y va, on a tout prévu !

Voyager avec des enfants en bas âge : les indispensables pour le confort des petits

Le ventre plein, notre petit amour va sûrement s’endormir… On lui propose un biberon, une petite couverture, un petit oreiller. On installe des coussins gonflables dans le prolongement du siège pour qu’il puisse s’allonger correctement (très pratique en avion !), un masque tout doux sur ses petits yeux pour qu’il ne soit pas gêné par la lumière…  Et bien non, il n’a pas sommeil !

Des jouets, coloriages, magazines, livres, autocollants…

C’est à ce moment précis qu’on sort l’artillerie lourde : gommettes, coloriages, pâtes à modeler… « Tiens ! Des pompons à mettre dans des petites boîtes ! » « Oh regarde ! Des lapins en plastique à transvaser de cette bouteille à ce gobelet ». On fait preuve d’imagination. On lui propose de nouveaux petits jouets qu’il ne connaissait pas avant et qu’il va passer un long moment à découvrir. Bien entendu, on lit les histoires de Touk Touk et on joue avec les petits autocollants et les jeux du magazine. Et puis on lit un livre, deux livres, trois livres… Mais il ne dort jamais ce gosse !!

Plusieurs vêtements de rechange… en cas d’accident !

Non, il ne dort pas, parce que toutes ces activités lui ont donné mal au cœur. Et un petit vomito sur maman, un !  Évidemment, on a prévu trois tenues de rechange pour notre petit trésor, mais aucune pour nous ! Donc là, on est fatiguée ET on sent le vomi ! On a envie d’aller pleurer dans les toilettes. Mais, d’une part, on essaye de garder un peu de dignité et, d’autre part, on se rend compte que cette odeur subtile n’a pas l’air de déranger notre loulou. Au contraire, il commence à se détendre et à s’assoupir dans nos bras. Et il s’endort enfin, Hallelujah ! 30 minutes avant l’arrivée, certes, mais c’est toujours ça de gagné : 30 minutes de tranquillité. On peut être fière de nous…  Voyager avec bébé, on l’a fait !

Partagez cet article :

Abonnez-vous !

La newsletter de Touk Touk

Inscrivez-vous à la newsletter, vous serez les premiers au courant des promotions et nouveautés !