Apprendre le jardinage : les 9 bienfaits que les parents doivent connaître

Le jardinage ne consiste pas seulement à cultiver des fruits et des légumes, il est aussi une école de la vie ludique. Peu importe l’âge de vos enfants, l’idée est que vous les accompagniez dans cette démarche et qu’ils disposent d’outils adaptés à leur taille. Vous ne possédez pas de jardin ? Cultivez des fruits, légumes et herbes aromatiques dans des pots sur votre terrasse ou balcon ! Rappelez-leur les consignes de sécurité : faire attention à la manipulation des outils et ne pas toucher une plante/fleur toxique (millepertuis) ou piquante (rose). Touk Touk vous présente 9 bienfaits d’apprendre le jardinage aux enfants.

1. Entretenir le corps et prévenir l’obésité

Le jardinage permet d’avoir une activité physique sans effort. En effet, vos enfants se musclent en douceur, sans s’en rendre compte, au travers de multiples activités :

  • arracher les mauvaises herbes, ramasser les feuilles et les transporter dans une brouette ;
  • travailler la terre avec des outils adaptés à leur âge ;
  • arroser ses petites plantations ;
  • etc.

Ainsi, cette activité divertissante aide à lutter contre les maladies cardiovasculaires et aide à prévenir l’obésité chez l’enfant.

Découvrez l'Univers Touk Touk

Touk Touk présente une diversité de contenus ludo-éducatifs pour vos enfants : explorez tous nos magazines, kits d’activités et podcasts.

2. S’aérer et faire le plein de soleil

Travailler la terre permet d’être au grand air, dans un environnement apaisant, loin de toute source de stress.

Il est essentiel de s’exposer au soleil pour recharger son corps en vitamine D. Une exposition de 10 à 15 minutes par jour est suffisante pour couvrir les besoins infantiles.

Faites attention toutefois à la peau fragile de vos enfants ! Pensez à les protéger maintenant et pour leur futur, en préservant leur capital solaire. Dès que les premiers rayons montrent le bout de leur nez, sortez la panoplie complète du petit jardinier : chapeau ou casquette, lunettes de soleil, tee-shirt et crème solaire adaptée avec un indice 50+. Et veillez à bien les faire boire régulièrement.

Le mieux est de prévoir des activités avec vos enfants à l’ombre d’un arbre. Et d’éviter le créneau de 12 à 16 heures, durant lequel le rayonnement ultraviolet (UV) est le plus fort et donc le plus mauvais pour la peau fragile de vos enfants, ainsi que pour la vôtre.

Jardiner avec ses enfants

3. Développer la motricité

Lorsque vos bambins vous aident à ratisser, planter et arroser à leur façon, ils développent la même motricité fine dont ils ont besoin pour des activités comme tourner les pages d’un livre, écrire, boutonner leurs vêtements, etc. 

Pratiquez ces compétences avec eux en les incitant à :

  • manipuler des petites graines ;
  • pousser la brouette ; 
  • utiliser les outils de jardinage ;
  • se pencher et garder l’équilibre afin d’éviter de piétiner sur une semence qu’ils viennent de planter.

Progressivement, vos petits apprennent la manipulation d’outils. Gardez à l’esprit que leur capacité de concentration est limitée selon leur âge, entre 3 et 7 ans, de 10 à 15 minutes. Pour éviter tout découragement et le risque de se dégoûter à vie du jardinage, ils doivent le faire à leur rythme. Ainsi satisfaits de leur travail, ils persévèrent.

Pensez à leur enseigner les bons gestes pour qu’ils ne se fassent pas mal au dos ou qu’ils ne se blessent pas.

4. Apprendre le jardinage aux enfants stimule leurs 5 sens

Dans le jardin, vos enfants sont en lien avec la nature et ainsi sollicitent tous leurs sens… L’espace que vous allez créer va stimuler leurs sens.

L’ouïe

De multiples bruits sont apaisants à écouter : les chants des oiseaux, le bruissement des feuilles des arbres qui s’agitent dans le vent…

Le toucher

Quel meilleur apaisement que de sentir sous sa peau cette belle nature ! Prendre la terre entre ses mains, cueillir des légumes ou ramasser des fruits, arroser pour aider une fleur à pousser, sentir le vent qui caresse le visage.

L’odorat

Quelles senteurs délicates, apprécient-ils le plus de sentir : l’odeur des fleurs, des aromates fraîchement cueillis, de l’herbe juste tondue… Certainement toutes.

La vue

Vos enfants sont émerveillés par votre cadre verdoyant. Ils captent le mouvement d’un oiseau qui s’envole, le déplacement d’un insecte qui se faufile entre les feuilles, la beauté d’un fruit bien mûr…

Plantez un tournesol, il émerveillera vos jardiniers en herbe avec sa danse avec le soleil.

Le goût

Goûter un fruit juste cueilli est une chose que vos enfants n’oublieront jamais. Déguster une fraise qu’ils ont eux-mêmes arrosée et vue pousser.

Apprendre le jardinage en famille

5. Goûter des légumes et fruits que l’on a cultivé

Le meilleur dans un potager, c’est quand même d’en déguster les fruits et les légumes sains et bons. Ainsi, après les avoir cultivés, ils vont maintenant pouvoir les cueillir pour les cuisiner et les savourer avec vous. Vos bambins sont alors prêts pour un voyage sensoriel au pays des saveurs dans votre cuisine.

Que l’enfant découvre de nouveaux aliments ou en consomme des connus, il est fier et content de manger un produit qu’il aura fait pousser lui-même.

Parents, c’est l’occasion de découvrir et de planter de vieux légumes du jardin, que vous-mêmes avez oubliés. Et pourquoi ne pas cultiver des fleurs comestibles pour une touche originale dans vos recettes, telles que la Capucine, l’Oeillet d’Inde et l’Hibiscus. Tentez le jardin potager bio où fruits et légumes bio côtoient harmonieusement les fleurs.

6. Expérimenter pour acquérir plus de connaissances

Pour être jardinier, il faut jardiner. Dès que vos enfants apprennent quelque chose, ils peuvent le mettre en pratique immédiatement. Ainsi, ils constatent plus ou moins rapidement le résultat. Et plus, ils expérimentent, plus ils acquièrent de connaissances.

Faites la transposition avec leurs apprentissages scolaires en cours ou à venir :

  • les sciences naturelles et l’écologie servent à étudier le cycle de la vie de la plante, à réaliser un compost… ;
  • les mathématiques et la géométrie permettent de calculer la surface à prévoir pour un potager en carrés et de représenter une cartographie du jardin… ;
  • le français est abordé par l’étude du vocabulaire spécifique au jardinage, des poèmes sur le jardin… ;
  • les arts plastiques encouragent l’expression de la créativité de votre enfant par la création d’étiquettes, la fabrication d’abris à insectes ou de nichoirs à oiseaux… ;
  • l’histoire et la géographie sont utilisés pour découvrir les différentes méthodes de culture au fil des civilisations, connaître l’intervention du climat par rapport aux sortes de plantations possibles…

Il y en a pour tous les goûts, vos enfants trouveront dans le jardinage de quoi satisfaire leur curiosité naturelle.

Rapidement, les petits comprennent ce qui est nécessaire aux plantes pour se développer (lumière, eau, chaleur, compost ou engrais bio). Ce qui leur permet de saisir le bien-fondé de manger de saison !

7. Donner confiance en soi à un enfant

Quand on pratique le jardinage, on éprouve un sentiment d’accomplissement et de fierté en admirant le résultat de son travail.

Apprenez-leur que la Nature est souvent la plus forte et que l’on peut se tromper. Dites-leur de ne pas se décourager et que la prochaine fois, la Nature sera plus clémente et/ou ils auront amélioré leur technique.

Incitez-les à relativiser, à persévérer et à ne surtout pas abandonner au premier échec. Donnez confiance en soi à vos enfants

Les sessions de jardinage doivent être fractionnées et suivre un rythme régulier. Soit plusieurs mini-activités de 10 à 15 minutes qui se succèdent pour un maximum de 1 h 30 entre 3 et 7 ans. Enfants et parents, le maître mot est de s’amuser ! Ils se souviendront toute leur vie de ces instants précieux de bonheur et de joie.

8. Apprendre à s’organiser

Au jardin, l’improvisation a peu de place. Il faut respecter et suivre les saisons, si l’on veut pouvoir profiter des bienfaits de ses cultures. Même quand vous ne pouvez pas y travailler, réfléchissez ensemble à vos plantations. Que ce soit pour les améliorer, installer de nouveaux aménagements. Selon leur âge, expliquez-leur les rotations des cultures ou le rôle des paillis. 

Cherchez des recettes de décoctions naturelles, à utiliser comme remèdes pour les plantes malades ! Ou encore, abordez la biodiversité en expliquant le rôle des insectes. La construction d’un hôtel à insectes sera à la fois pédagogique tout en diversifiant l’activité manuelle.

Et surtout, en matière d’organisation, le jardin est un peu comme une chambre. Comme pour les jouets, les outils nettoyés se rangent à une place précise.

Sensibilisez vos enfants à l’écologie et au respect de l’environnement.

9. Confronter ses opinions et partager son savoir

De l’enfance à l’âge adulte, l’apprentissage se fait progressivement au fur et à mesure des années. Soyez un parent, père ou mère, pédagogue. Laissez leur si possible trouver les réponses à leurs questions. Et d’ici quelques années, si vos enfants sont vraiment passionnés de jardinage, c’est eux qui vous apprendront des choses.

Également, vous passez un bon moment ensemble en famille. Cette complicité au jardin crée ou renforce vos liens. Et les conflits, s’ils existent, se règlent beaucoup plus aisément… à condition que vous ne vous comportiez pas comme un général dans votre jardin. Car c’est la meilleure façon de dégoûter vos enfants du jardinage. S’ils le voient comme une contrainte, les conflits et les oppositions sont inévitables.

Chacun doit pouvoir donner son opinion, discuter, faire valoir ses arguments et un dialogue constructif doit pouvoir s’établir. Ainsi, au fil des années, garçons et filles deviennent des citoyens responsables et acteurs de la vie en société. 

Grâce au jardinage, vos enfants acquièrent et développent des connaissances et compétences d’un point de vue physique, intellectuel et émotionnel. En bonne forme physique, avec un caractère solide et serein, ils sont organisés et sociables. Pour lutter contre la sédentarité et l’obésité dû au développement des outils numériques, ils sont armés grâce à ce que vous leur avez transmis en jardinant. Et oui, votre complicité et votre proximité leur donnent goût aux légumes et aux fruits tout en les sensibilisant à l’importance d’une alimentation variée et équilibrée. Ils prennent également conscience de la valeur des ressources de la planète et de l’intérêt de les respecter.

Vous êtes partant pour cette aventure ? Apprenez à créer un potager avec vos enfants.

Pour partager à travers de nombreuses activités ludiques, un lien complice avec vos bambins, lisez le magazine Touk Touk. Dans chaque numéro, les enfants de 3 à 7 ans voyagent et découvrent la nature et la biodiversité. Pour ne pas rater ses 4 numéros annuels, abonnez-vous.

Bernadette Marques

Partagez cet article :

Abonnez-vous !

La newsletter de Touk Touk

Inscrivez-vous à la newsletter, vous serez les premiers au courant des promotions et nouveautés !